Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2007

St Marcel de Crussol devient St Georges les Bains

Un décret du 18 février 1860 a autorisé la commune de St Marcel de Crussol a prendre le nom de St Georges les Bains (qu’elle portait  avant 1825).

  St Marcel de Crussol devient St Georges les Bains   L’’an mil huit  cent cinquante huit et le neuf du mois de mai, à  onze heures du matin, le conseil municipal de la commune de St Marcel de Crussol  , s’est réuni dans le lieu habituel de ses séances, pour la session ordinaire de mai sous la présidence de Mr Des pomeys  Anselme, maire , présents : Mr Grégnac Henry, Morier Frédéric , Praneuf Etienne, Gratol Jean-Pierre, Chauvet Jean-Pierre, Mazerat Etienne, n’ayant que voix consultative, Reymondon Pierre, Gratol Jean-Jacques, Palix Paul, par Mr le maire, il à été exposé que depuis l’année 1825 , les deux communes de St Georges les Bains et de St Marcel de Crussol  ont été régulièrement réunis en une seule commune, qui n’a dû porter que le mon de St Marcel de Crussol , que depuis cette époque, le village de St Marcel de Crussol successivement et est aujourd’hui complètement abandonné, qu’il ne présente plus à ce jour  qu’un amas de ruines entièrement inhabités, si ce n’est que quelques pauvres de la montagne, qui en hiver viennent s’y réfugier pour se soustraire aux rigueurs de la saisons.Qu’au contraire le village de St Georges les Bains a vu non seulement se conserver mais encore s’accroître sa population. Que  si , administrativement parlant, l’on  a cessé de donné à ce village le non imposé de St Marcel de Crus sol, il est certain et incontestable en fait, que ce village à conservé, non seulement dans son enceinte, mais encore dans toutes les communes voisines de ce département et de celui de la Drôme, son premier, son véritable non de St Georges les Bains. Que cet état de choses créer par tous , des embarras et des retards graves dans la correspondance et que ce n’est qu’après de longs intervalles que les envois et les lettres données à cette commune arrivent à leurs destinations .

Que surtout ,pendant la saison des bains, à l’époque où les nombreux baigneurs arrivent et se succèdent dans ce village, l’inconvénient de cas deux appellations données à ce village représentent avec plus de fréquence et quelquefois de gravité et de préjudice.

Qu’il convient de prendre des mesures pour faire cesser cet état de choses sur quoi le conseil municipal à délibérer.

Attendu qu’il est constant en fait que le village de St Georges les Bains n’a jamais perdu, soit dans son enceinte, soit par tout ailleurs son appellation première. Que ce n’est que dans les actes de l’administrations qu’on lui a donné et qu’on lui donne le non de St Marcel de Crussol . Que le  meilleur moyen  à employer  pour  prévenir les inconvénients (        ) tout de cet état de choses et de solliciter de l’autorité supérieur  que ce village reprenne administrativement son premier nom.

Est d’avis à l’unanimité moins une voix de supplier l’autorité supérieurs et compétente pour qu’elle veuille bien concéder à ce village l’autorisation de reprendre administrativement le nom de St Georges les Bains qu’en réalité ,il  na jamais perdu .

Au moment où les voix ont été recueillis par Mr le Maire, et quand on est arrivé à Mr Mazerat adjoint , le sieur Reymondon a observé que celui-ci n’avait  pas voix délibératives, à quoi Mr le Maire à répondu qu’il le savait très bien , mais que son  adjoint avait voix consultative, à cette dernière parole Reymondon  est immédiatement  sortie de la salle du conseil. Et ont les membres du conseil  et l’adjoint signé avec le maire après lecture faite.

Attendu qu’il est constant en fait que depuis nombres d’années le village de St Marcel du Crussol  n’est plus qu’un tas de ruines , le renvoi ci-dessus approuvé.

Attendu que l’église , le presbytère, la maison d’école et la mairie ont toujours été et sont encore  dans l’enceinte de St Georges les Bains et que (      ) seulement dans ce village que les baigneurs viennent se loger a l’époque  des bains, se renvoi approuvé, les auberges, les cafés et les cabarets, l’avoir approuvé.

 Gratol.             Morier             Palis          Mazerat            

 

Charrier            Praneuf           Grégnac Daudemard  

 Gratol                Chauvet           Des Pomeys (Maire)