Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2011

A.G. de la FARPA à Saint Georges

Bref compte rendu de l'assemblée générale de la FARPA du 23 août 2011

Samedi 23 août 2011, l'association "Autrefois Saint Georges les Bains", recevait la FARPA (Fédération Ardéchoise de la Recherche Préhistorique et Archéologique), qui tenait son Assemblée Générale.

aoã»t b 091.jpgDès 9 heures les premiers participants arrivaient. Les revues issues des échanges entre la FARPA (avec sa revue "Ardèche Archéologie") et d'autres associations, elles aussi rédactrices de revues étaient disposées sur des tables.  Ces ouvrages, pour ceux qui seraient intéressés peuvent être consultées au Musée Régional de la Préhistoire à Orgnac l'Aven.

aoã»t b 100.jpgDés 10 heures la réunion commençait. Le Président de l'association invitante présentait celle ci et ses activités sur la commune de Saint Georges les Bains puis ce fut au Premier Adjoint de brosser un bref tableau de la commune.

Le Secrétaire de la FARPA, Erwin Tscherter, présente le bilan de l'année écoulée et le trésorier, Lateur Nicolas, le bilan financier. Tout les deux sont approuvés à l'unanimité des participants.

Colette Paillole présente le numéro de l'année (28) de la revue "Ardèche Archéologie", et passe en revue les différentes rubriques. Cette revue, qui à son début, était orienté vers l'archéologie préhistorique, tend à étendre son champs d'action vers d'autres périodes de l'histoire. (gallo romaine, médiévale). Bien qu'écrits par des spécialistes ou des scientifiques, les articles sont d'un abord accessible à la grande majorité du public. Les illustrations accompagnant les articles sont d'une grande qualité et complètent de façon efficace les textes.

Le Président de la FARPA, Jean Louis Roudil, a posé le problème de la diffusion de la revue. Celle-ci, malgrè sa haute tenue, n'est pas assez connue et de ce fait mal diffusée parmi le public. Plusieurs orientations ont été envisagées pour essayer de palier à cette lacune. Pour l'année prochaine, celle retenue, est l'utilisation d'un distributeur professionnel. En fin d'année un bilan sera fait pour voir si cette option est efficace et rentable.

aoã»t b 101.jpgLa matinée étant bien avancée d'autres sujets ont été traités de façon moins détaillée, puis la parole a été donnée aux associations qui désiraient présenter leurs actions avant de lever la séance.

Tout le monde se rendit à Beauchastel, au restaurant "La Grignotte", pour un repas convivial qui bien qu'en plein air, sur la terrasse couverte, nous a vu bien transpirer.

L'après-midi, retour à Saint Georges, pour la présentation de l'église et de son histoire, reste d'un petit prieuré clunisien. Vu l'heure et la température, les participants n'ont eu un apperçu de l'histoire du village, qu'à travers des documents et les commentaires éclairés de Alain Saint André.

aoã»t b 103.jpgLe Président "d'Autrefois Saint Georges les Bains", n'ayant pas pu conduire la visite comme prévu, ce fut Alain Saint André qui le remplaçat. Malgrès le soleil de plomb, il y eut quinze courageux, parmis les membres de l'assemblée qui répondirent présent pour se déplacer jusqu'au village médiéval de Saint Marcel de crussol accroché à son rocher. Un coup d'oeil aux fac-similés des parchemins du début du deuxième millénaire qui concernent cette seigneurie et l'on slaloma dans les ruines pour rechercher l'ombre. De nombreux arrêts : la porte de Cholet, la "pouterle" arrière, le vingtain, l'église et le donjon, permirent de monter jusqu'au sommet tout en écoutant, questionnant, contemplant le paysage. Puis il fallut regagner les voittures pour penser au retour. Au fait, s'est-on rendu compte qu'il s'agissait de la journée la plus chaude de l'année ?

 Pour ceux qui désirent plus d'informations sur les activités de la FARPA ou se procurer la revue "Ardèche Archéologie", voici l'adresse du site internet :

http://www.farpa-ardechearcheologie.fr