Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2009

PROJET JARDIN DES SENTEURS

Ce projet vise à valoriser le site archéologique du village médiéval de Saint Marcel de Crussol. En effet le site en lui même est une richesse culturelle qui ne demande qu'a être connue. Mais cela ne peut suffire à attirer des visiteurs autres que les randonneurs (qui par essence ne font que passer), ou des amoureux des vestiges médiévaux et historiques.

L'option choisie d'incorporer à ce site archéologique un volet environnemental plus particulièrement axés sur les plantes aromatiques et médicinales est un gage d'intérêt pour de nombreuses personnes qui pourront ainsi profiter de ce site remarquable. Pour ceux qui en doutent, qu'ils prennent le temps de parcourir les diverses revues, sites internet et autre pour comprendre  l'engouement pour ce genre de présentation.

L'aspect pédagogique de ce jardin est indéniable dans la mesure où chaque spécimen de végétal est décrit tant sur le plan botanique que sur ses applications médicales, tinctoriales ou en parfumerie. L'organisation en plusieurs parcelles disséminées parmi les éléments d'habitats de l'ancien village ajoute à ce projet un aspect promenade où peuvent s'insérer des aires  de repos engazonnées ou de méditation devant un panorama  sur le Rhône, la plaine de la Drôme et les contreforts du  Vercors. 

L'aspect de la gratuité et l'ouverture du site à tous, contrairement à certains lieux privés et payants, est un autre aspect non négligeable de ce projet.

Le fait que cet ensemble doit être constitué de plusieurs petites parcelle, permet d'envisager sa création en plusieurs étapes et ainsi répartir les frais dans le temps.

Une infrastructure de base existe déjà au niveau de la porte de Chollet. L'extension de la mise en valeur de certains éléments bâtis répartis dans les zones florales, par un ensemble de projecteurs semblables à ceux existant déjà le long de la muraille sud est envisageable à moindre frais. En ce qui concerne la partie irrigation, un système de tuyaux à goutteurs branchés sur le réseau existant est aussi réalisable sans installation onéreuse et complexe.

Les travaux prioritaires à effectuer consistent à établir un itinéraire facilement utilisable par le public avec un balisage s'incorporant aux éléments du village ainsi que la consolidation de deux ou trois passages.

En conclusion  la conception et la mise en oeuvre de la partie exclusivement botanique est une réalisation qui n'a rien d'insurmontable  et qui ne dépend que d'une volonté  politique non entachée d'à priori quelconque. La partie archéologique et architecturale pouvant côtoyer la partie botanique sans que l'une nuise à l'autre .

En tout état de cause la réalisation de cet ensemble ne peu qu'apporter un plus à la notoriété de la commune de Saint Georges et être le symbole de son implication dans  la protection de l'environnement et l'organisation d'un cadre de vie agréable pour sa population.

 

 R.S

 

Nota:Les travaux de préparation de la zone réservée au futur jardin de plantes aromatiques sont en cours d'exécution.

La préparation de ce terrain progresse lentement car il est nécessaire de prendre des précautions afin de ne pas endommager une éventuelle découverte archéologique.

La vue ci dessous présente l'état du chantier en cours:

Numériser.jpg

 

Les commentaires sont fermés.