Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2012

Histoire d'Archives

LA PETITE HISTOIRE DES ARCHIVES DE CRUSSOL ET DE CRUSSOL D'UZES

 

Les archives concernant la comté de Crussol ont suivi la famille de Crussol lorsqu'elle a quitté son nid d'aigle pour faire, au début du 13e siècle, sa résidence principale au château de Charmes.

 

Après le mariage de Jacques de Crussol avec Simone d'Uzès le 24 juin 1486, la famille de Crussol d'Uzès s'établit au palais Ducal en la ville d'Uzès.

 

Ce n'est que cent sept ans plus tard que les archives de la comté de Crussol rejoignirent celles d'Uzès : le 18 mai 1593, Françoise de Clermont, dame d'Uzès, par devant Claude de Fontgarnaud, juge du comté de Crussol, assisté de Guilhaume Seaulve, notaire, en faisant dresser l'inventaire et vérifier l'état "afin que les archives ne se gâtent". Le rapport en était remis le 21 mai suivant à messire Laurent de Lafaye et les archives étaient transportées à Uzès.

 

Puis Anne de Crussol (1847/1933), duchesse d'Uzès* nous raconte dans ses souvenirs l'aventure hors du commun des archives de sa famille lors de la période révolutionnaire :

 

"Sous la Révolution, le duché fut saisi et mis en vente. Les pères de famille de la ville d'Uzès se cotisèrent et le rachetèrent avec l'idée de le restituer plus tard.

Pour dissimuler leur intention, ils le convertirent en collège, ce qui fut approuvé par les autorités.

La tourmente révolutionnaire passée, le duc d'Uzès ne voulut pas qu'on renvoyât les professeurs, ni les enfants tant qu'un autre collège n'eut été bâti**.

Enfin, entre 1825 et 1830, une construction spacieuse, aux frais de laquelle le duc d'Uzès avait largement contribué, fut terminée et devint le collège actuel.

Le duché put être rendu à son propriétaire.

Lors de la vente du duché, le régisseur M. Gilbert, obtint, en quittant son poste, la permission des autorités révolutionnaires d'emporter ses meubles et son vin à la maison qu'il possédait en ville. Or, les tonneaux qu'il déménagea ne contenaient pas de vin, mais tous les papiers de la famille d'uzès.

C'est ainsi que nos précieuses archives sont restées intactes.

J'ai connu la fille de ce régisseur, Mademoiselle Gilbert, jusqu'en 1870 ; elle est morte presque centenaire."

 

Après cet épisode, ces archives formant le chartier de la famille de Crussol fut rangé dans la Tour Bermonde du palais Ducal à Uzès.

Il fut microfilmé par les Archives Nationales en 1964.

Merci Monsieur Gilbert ! Grâce à votre ruse, nous pouvons consulter une quarantaine de bobines de microfilms de l'histoire de la comté de Crussol et des 15 villages qui en dépendaient ainsi que ceux des environs.

 

Extrait du dossier n°10 des AN 219 Mi 158 C.U. (265 AP 180)

 

Notes :

* Marie Adrienne Anne Victorienne Clémentine de Crussol, née Mortemart, duchesse douairière d'uzès, dernier pair de France.

** Le père du président Doumergue y fut élève.

Commentaires

Salut, j`ai beaucoup aimé votre blog. Je ne suis pas forte dans , avez-vous d`autres posts sur le même sujet ?
Continuez ainsi, c`est toujours super de lire vos articles !

Marie.

Écrit par : lunettes de soleil ray ban | 06/07/2012

Les commentaires sont fermés.